L’oeil informateur (🇫🇷)

Versions en espagnol et anglais de l’article:

L’oeil informateur (🇨🇴)

L’oeil informateur (🇬🇧)

Il y a quelques années, peu de voyageurs voulaient connaître la Colombie, parce qu’elle était synonyme de trafic de drogue, de production de cocaïne, de violente guérilla, de pays sous-développé. Aujourd’hui, la situation du pays a beaucoup changé : la nation colombienne cultive sa culture en repoussant un retour aux jours sombres du passé. Les Colombiens vont « pa’lante » (vers l’avant) et c’est une des raisons pour lesquelles je suis tombée amoureuse de son peuple lors de mon échange académique ici à Bogotá, sa capitale. Laissez-moi vous présenter quelques curiosités qui vous donneront envie de visiter mon beau pays d’accueil !

Vue panoramique de Bogotá depuis Monserrate

Tout d’abord, je souhaite mentionner deux particularités déjà connues du pays. En effet, beaucoup de gens savent que la Colombie est l’un des pays les plus heureux d’Amérique latine, tout comme le Costa Rica, le Mexique et le Chili. De plus, les colombiens considèrent leur espagnol comme le plus pur au monde, depuis que Medellin a été le siège du XIIIe Congrès de l’Association de la langue espagnole en 2007.

Maintenant, voici 10 choses que vous devez savoir sur la Colombie, 10 faits que la Colombie m’a montrés après avoir passé 8 mois sur son territoire :

  1. « Colombie » dérive du nom de Christophe Colomb. Simón Bolívar a choisi ce nom lors de la proclamation de l’indépendance en 1819. Le pays est le berceau de la légende d’El Dorado, dans le lac de Guatavita, situé dans le département de Cundinamarca, à une heure et demie en bus de la capitale. (Je vous en dirai plus sur cette légende dans un prochain article). Nous pouvons comparer son drapeau avec celui de l’Équateur et du Venezuela. Sa caractéristique est que la bande jaune est plus large que les bandes bleue et rouge. Ils connotent la présence de l’or, de la mer, et enfin, du sang versé pendant les guerres.

    Le lac de Guatavita, Cundinamarca
  2. La Colombie est le seul pays d’Amérique du Sud à posséder des côtes avec les deux océans. C’est pour cela qu’il doit être le troisième pays du monde en matière de ressources en eau : il compte plus ou moins 1 200 rivières, 1 600 lacs, 1 900 marais…. Un exemple en est la rivière des cristaux de Caño dans la Sierra de la Macarena, appelée « la rivière des 7 couleurs ». Ses eaux de tonalités vert, jaune, rouge, orange, violet par la présence d’algues ont été reconnues comme Patrimoine de l’Humanité.

    L’océan Atlantique sur l’île de Tierrabomba, sur la côte caraïbe
  3. La Colombie possède une incroyable diversité de territoires. Je peux vous citer les îles paradisiaques de San Andrés, Providencia et du Rosario dans les Caraïbes ; la Cité perdue dans la Sierra Nevada ; le désert de la Guajira, le désert de la Tatacoa dans le département de Huila ; la plage sur la côte caraïbe au Nord, ainsi que sur la côte pacifique à l’Ouest ; des parcs naturels comme le Tayrona près de Santa Marta au Nord, de la Bahia Malaga près de Buenaventura à l’Ouest ; les páramos de Sumapaz et de Chingaza près de Bogotá ; les Llanos à l’Est près du Venezuela ; la forêt amazonienne sauvage dans le Sud-Est ; les vallées dans la région du café et dans la vallée del Cauca ; les collines de Cundinamarca qui dépassent les 3000 mètres d’altitude. On peut donc imaginer que cette diversité de paysages s’accompagne logiquement d’une immense variété de climats, selon les départements : il fait généralement 30 degrés à Carthagène, alors qu’à Bogotá la température varie entre 10 et 15 degrés.
  4. La Colombie se caractérise par sa fantastique diversité ethnique. En effet, comme nous avons mentionné la diversité des territoires, nous constatons un fort régionalisme. Le pays compte 86 groupes ethniques. Bien sûr, la population est composée de blancs et d’indigènes, en tant que conséquence du métissage des races causé par la colonisation de l’Amérique du Sud au XVème siècle. Par ailleurs, on note aussi la présence de la communauté noire. Selon un communiqué du Ministère colombien de la Culture en 2010, les communautés d’ascendance africaine représentent 10,31% de la population totale de la Colombie.
  5. La Colombie est le deuxième pays le plus riche en biodiversité au monde, après le Brésil. En effet, 20 % de toutes les espèces végétales sont présentes. Cependant, c’est le numéro un en espèces d’orchidées. Ses 4 270 espèces enregistrées ont fait de l’orchidée un symbole national. De plus, les voyageurs pourront admirer les plus grands palmiers du monde dans la vallée de Cocora, dans le département du Quindío. Ce sont les palmiers de cire qui ont une hauteur de 59,2 mètres.
  6. La Colombie est le deuxième producteur et exportateur de café dans le monde, après le Brésil encore une fois. Ici, on boit du « tinto ». Il s’agit d’un café noir chargé, peu épais, mélangé à de l’eau, qu’on sucre avec de la « panela », une variété de sucre. L’image commerciale du café colombien est Juan Valdez, l’équivalent de Starbucks.
  7. La Colombie est le deuxième producteur mondial d’émeraudes après la Zambie. Son produit se caractérise par sa finesse. Selon le journal mexicain El Universal, l’émeraude provient d’une légende qui narre que ce sont les larmes de l’indigène Fura lors de la mort de son bien-aimé Tena. Sa détresse a pénétré la terre jusqu’à ce qu’elle se transforme en cailloux verts.

    e78d7dcc-0e93-4d3c-822d-f1222d6417ba
    Un tinto dans la région du café
  8. La Colombie a construit la capitale mondiale de la salsa. Cali, aussi appelée « la porte d’entrée au ciel« , organise chaque année, fin décembre, la fête de la salsa, où professionnels de la danse ainsi qu’amateurs se retrouvent dans une ambiance positive.

    IMG_0223
    Le centre historique de Cali, Valle del Cauca
  9. L’aguardiente est la boisson alcoolisée nationale: chaque département de Colombie a une autorisation pour produire son propre « aguardiente ». La recette de l’eau-de-vie comprend du jus de canne, de l’eau, de l’alcool et de l’anis étoilé. Le pourcentage d’alcool varie de 24 degrés sans sucre à 40 degrés. Par conséquent, nous comprenons que son nom provient d’un mélange des mots « eau » et « brûlant » (« agua »Â et « ardiente »).

    1
    Variétés d’aguardientes dans un magasin à Medellín
  10. La Colombie a beaucoup changé en termes de sécurité et de modernité. Dans les années 1990, Medellín était considérée comme « la ville la plus violente au monde »Â en raison de l’existence des puissants cartels de la drogue. En 2013, Medellín a été élue « la ville la plus innovante du monde »Â par le quotidien américain The Wall Street Journal. La situation s’est beaucoup améliorée et je peux vous dire qu’elle n’a rien à voir avec les stéréotypes que nous nous imaginons en Europe.

Marina

2 commentaires sur “L’oeil informateur (🇫🇷)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s