L’oeil conseiller: 3 jours à Bogotá (🇫🇷)

Dans ce nouvel article, je vous partage mes meilleures découvertes à Bogotá, résumées sous la forme d’un programme touristique de 3 jours (si vous souhaitez passer y faire un tour). Bien sûr, vous pouvez adapter le programme en fonction de vos goûts !

Arrivée dans la capitale colombienne le vendredi soir

IMG_5074

  • Installation dans l’hôtel (de préférence dans le centre historique, pour disposer d’une plus grande mobilité)
  • Recommandations:
  1. Hôtel Continental (appartements, chambres d’hôtel)
    Adresse: Avenida Jiménez #4-16, La Candelaria
  2. Hostal Masaya (auberge de jeunesse)
    Adresse: Carrera 2 #12-48, La Candelaria

Programme du samedi:

8h00: Petit-déjeuner au Café Florida
Adresse: Carrera 7 #21-46, La Candelaria

La boulangerie Florida se transforme en salon de thé lorsque l’on passe dans l’arrière-boutique. Ayant ouvert en 1936, il s’agit d’un des plus vieux commerces de la ville. Il est meublé et décoré dans un style étonnamment européen, qui rappelle les salons de thé autrichiens du XIXème siècle. La carte propose des casse-croûtes, des plats salés, ainsi que des desserts et des boissons. Vous y trouverez très certainement votre bonheur, tout en ayant l’opportunité de tester des spécialités colombiennes !

9h00: Visiter le Musée de l’or
Adresse: Carrera 6 #15-88, La Candelaria

Le musée de l’or de Bogotá possède la plus grande collection de pièces en or préhispaniques au monde. Il a ouvert en 1939, pour éviter la dispersion des trésors précolombiens qui appartiennent au patrimoine national. Les dimanches, l’entrée est libre. Le reste de la semaine, il vous faudra débourser 1€. Vous en prendrez plein les yeux tout au long de la visite des quatre salles thématiques !

11h00: Visiter le Musée de l’émeraude
Adresse: Calle 16 #6-66, La Candelaria

Ne prêtez pas attention au fait qu’il ne soit pas connu du grand public. Ce musée appartient à un particulier, qui l’a inauguré dans le but de faire connaître la pierre précieuse. La Colombie en représente le deuxième producteur mondial, après la Zambie. Le plus intéressant dans ce musée est le parcours interactif qu’il propose: en effet, a été reconstituée une véritable mine de la région de Boyacá.

IMG_2810

11h45: Balade sur la Carrera séptima et découverte de la Plaza Bolívar
Adresse: Carrera 7 #11-10, La Candelaria

Petite anecdote: La « carrera » (dénomination exclusivement colombienne des rues verticales, à différencier des « calles », les rues horizontales sur un plan) 7 représente la rue la plus importante de la capitale, ayant accueilli de nombreux événements historiques et traversant géographiquement la ville du nord au sud.

Petite anecdote bis: La Place Bolívar est la place principale et centre du quartier historique de Bogotá. Si vous prêtez attention, quasiment toutes les places principales des 1122 municipalités colombiennes porte le nom de Simón Bolívar. Seuls deux ne le portent pas, et il s’agit des deux uniques endroits que le soldat n’a pas « libéré »: Dosquebradas et Pasto.

12h00: Entrer dans la Cathédrale Primada
Adresse: Carrera 7 #11-10, La Candelaria 

Elle est considérée comme « monument national« , sa construction ayant duré de 1807 à 1823 à l’endroit-même où se sont érigées les deux cathédrales qui l’ont précédée. La décoration est à la fois épurée et riche en dorures, comme l’apprécient les colombiens. S’y déroulent de temps à autre des concerts de musique classique.

12h30: Visiter le Musée Santa Clara
Adresse: Carrera 8 #8-91, La Candelaria

Aujourd’hui devenu musée, le bâtiment fut construit en 1647 pour abriter le couvent royal de Santa Clara. Il est situé dans le centre historique de la capitale, en face du palais présidentiel de Nariño. La visite est payante (1€) et assez courte, puisqu’il s’agit en vérité du parcours de la nef. Mais elle en vaut la peine ! Vous serez émerveillé(e.s) par la vaste collection de peintures médiévales et de dorures dignes de l’époque du baroque.

13h30: Déjeuner au restaurant Barcarola
Adresse: Calle 11 #82, La Candelaria

À des prix abordables, vous pourrez déjeuner ou dîner comme un(e) véritable colombien(ne) ! Au menu: entrée, plat principal et boisson pour le prix du plat principal ! La carte vous proposera des plats typiques tels que la « bandeja paisa » (photo). Après cela, aucun risque d’avoir de faim pour le reste de la journée !

IMG_2758

15h00: Visiter le Musée Botero et la Casa de la Moneda
Adresse: Calle 11 #4-41, La Candelaria

Le musée Botero, que vous pourrez aussi visiter à Medellín, ville natale de l’artiste, abrite une collection, de 87 oeuvres d’art universel ainsi que de 123 de ses oeuvres, donnée par l’artiste pour contribuer à la diffusion de l’art et de la culture dans le pays. Son style est un mélange singulier d »influences latino-américaines et européennes: il s’inspire  de thèmes tels que le nu féminin ou la nature morte et les représente par des personnages  aux traits lisses et boudinés.

Au même endroit se trouvent le musée de la collection d’art de la République de Colombie et le musée de la Monnaie. N’hésitez pas à continuer la visite, vous y découvrirez l’histoire du « peso colombien », de l’importation des pièces de monnaie espagnole à l’explication du design des billets.

17h00: Parcourir le Chorro de Quevedo, en profiter pour goûter la Chicha
Adresse: Calle 12b #22, La Candelaria

Il se dit qu’il s’agit de l’endroit où la ville a été fondée en 1538. La place, où se regroupent conteurs de contes et marginaux, est reconnaissable par sa fontaine, construite sur l’ordre du moine augustin Quevedo. Tout autour se sont érigés des bâtiments de type coloniaux, souvent recouverts de magnifiques peintures murales colorées. N’hésitez pas à tester la chicha, boisson des muiscas, obtenue à partir de la fermentation du maïs.

17h30: Marcher le long de l’Eje Ambiental
Adresse: Le long de l’Avenida Jímenez

L’avenue constitue une des routes principales de la capitale, puisqu’elle parcourt le centre historique de Bogotá. En 2001 a été construit un sentier piétonnier en briques bordé d’arbres, le long du fleuve San Francisco: l’axe environnemental. Il est très agréable de s’y promener à pieds, étant donné qu’il permet de traverser plusieurs quartiers et d’atteindre des points stratégiques.

18h00: Prendre un goûter au Juan Valdez
Adresse: N’importe quel local

Juan Valdez, c’est le Starbucks colombien. Expresso, cappuccino, café frappé, thé, milk-shake, encas sucrés ou salés, souvenirs colombiens… il n’est pas dur d’y trouver quelque chose à son goût.

En plus de cela, le café s’est transformé en un véritable espace de co-working, où les travailleurs se réunissent autour d’une boisson pour étudier. Les prix sont en général plus abordables que chez son concurrent américain, et le café provient exclusivement des producteurs colombiens. S’il fallait vous donner une petite recommandation: goûtez le « tinto » colombien, café dilué dans de l’eau, ou la « malteada de café », mon coup de coeur !

18h30: Monter au 46ème étage de la Torre Colpatria pour admirer le coucher de soleil
Adresse: Carrera 7 #89, La Candelaria

La Tour Colpatria, qui culmine à 196 mètres, est l’ancienne plus haute tour de Colombie. Elle sert de siège à la banque Colpatria, mais abrite aussi d’autres compagnies financières. L’avantage de ce gratte-ciel est qu’on peut monter, pour environ 1€, admirer la vue panoramique sur la capitale, au 46ème étage. La terrasse est ouverte du vendredi au dimanche, et fait nocturne le samedi. C’est une merveilleuse façon de découvrir l’immensité de la capitale colombienne, ainsi que de prendre des photos exceptionnelles au coucher du soleil.

20h00: Dîner au Crêpes & Waffles de la Avenida Jiménez
Adresse: Avenida Jiménez De Quesada #4-55, La Candelaria

Avant d’arriver en Colombie, un ami à moi, natif du pays, m’avait dit: « dès que tu arrives là-bas, promets-moi d’aller manger au restaurant Crêpes & Waffles ». On a tendance à se dire, nous français, « de toutes façons, les meilleures crêpes, elles sont françaises. » Détrompez-vous, nous avons affaire à une véritable pépite. Crêpe bretonne, à la mexicaine, végé, pitas, salades ; gaufres au chocolat, aux fruits, au coulis de fruits rouges, accompagnées de boules de glaces, sorbets, pâtisseries. Autant vous dire, en voyant mon engouement, que vous ne serez pas déçus.

Programme du dimanche:

8h00: Petit-déjeuner à l’Hostal Masaya
Adresse: Carrera 2 #12-48, La Candelaria

Comme vous avez pu le remarquer, l’hostal Masaya figure dans les recommandations de logement que je vous ai données au début de l’article. Le petit plus de cette auberge de jeunesse, si ce n’est sa location centrale, est son petit-déjeuner. Même si vous n’y logez pas, vous pouvez y entrer ainsi qu’y manger. Le repas, à volonté, coûte environ 3,50€. En vérité, il s’agit plutôt d’un brunch: vous aurez le choix du sucré ou du salé, vous pourrez aussi boire du jus ou du café. Attention, il termine relativement tôt, vers midi.

IMG_2498

9h00: Visiter le Musée National
Adresse: Carrera 7 #28-66, La Merced

Ouvert en 1823, le Musée National est à la fois le plus grand et le plus ancien musée du pays. Le bâtiment servait autrefois de prison, d’où son architecture austère. Pour 1€, vous pourrez découvrir l’histoire de la Colombie, de son origine coloniale à son indépendance, en passant par les avancées du XXème siècle. Vous y retrouverez aussi une partie de la collection nationale d’art, représentant l’évolution du pays, ainsi que des événements historiques, comme par exemple la mort de Pablo Escobar, peinte par Fernando Botero. De plus, les expositions temporaires du rez-de-chaussée abordent souvent des thèmes spécifiques et intéressants, de manière ludique.

11h00: Se diriger vers le Mercado Paloquemao
Adresse: Calle 19 #25-04, Paloquemao

Amateurs de fruits et légumes, vous y serez au paradis ! A une vingtaine de minutes en bus du centre-ville, le marché de Paloquemao est l’endroit parfait pour goûter à la diversité des aliments d’Amérique du Sud. Attention: il constitue un véritable labyrinthe, pour une partie de cache-cache, il n’y a pas mieux. Plus sérieusement, ce marché couvert est organisé par type de produits. Ainsi, vous rencontrerez un coin légumes, un autre fruits, ou encore laitages et fromages, biscuits, produits ménagers, nourriture typiquement mexicaine. Autant vous dire que si vous désirez acheter un produit, faites marcher votre pouvoir de négociation, vous obtiendrez de supers affaires.

12h00: Aller au Marché d’Usaquén
Adresse: Calle 119 #6a, Usaquén

Malgré son appellation de ‘marché aux puces’, le marché d’Usaquen est plutôt un endroit où l’on trouve de l’artisanat et de la gastronomie locale. Le quartier est très agréable pour une balade dominicale. Les vendeurs vous proposent des sacs traditionnels, des bijoux, des crèmes ou encore des sucreries typiques. En plus, il est facile de trouver un restaurant où déjeuner, l’offre y est grande.

IMG_9991

14h00: Déjeuner au POKE
Adresse: Calle 120a #5-61, Usaquén

Le « poke », c’est un plat traditionnellement hawaïen, composée de nombreux légumes crus cuisinés en salade. L’architecture du lieu est originale et vous plongera dans une ambiance à la fois asiatique et minimaliste. Le menu propose des pokes déjà faits, mais il est aussi possible de créer votre propre poke, tout cela pour un prix abordable d’environ 8 euros. La nourriture est saine, et cela vous permet de recharger vos batteries pour le reste de l’après-midi !

16h00: Visiter le Jardin Botanique Celéstino Mutis
Adresse: Calle 63 #68-95, Barrios Unidos

Ce jardin botanique constitue un véritable havre de paix, loin de l’agitation de la capitale. Même si parfois certains recoins sont fermés pour rénovation, on peut y découvrir la diversité de la flore nationale: des espèces de plantes et de fleurs de toutes les régions du pays, dans un environnement paisible. Vous pourrez même visiter une hutte typique des tribus de l’Amazonie. N’oubliez pas de jeter un coup d’oeil aux grands palmiers de cire, en face de l’entrée. Ce sont les plus hauts palmiers du monde, qui peuplent la valle de Cocora, à Salento.

18h00: Se balader dans le Parc Simón Bolívar
Adresse: Avenida Calle 53 y Avenida Esmeralda, Barrios Unidos

Grand espace vert à l’entretien irréprochable, avec du gazon à perte de vue et plusieurs lacs aux eaux tranquilles. Dans ce parc urbain à l’entrée gratuite, vous pourrez vous y promener, reposer sur l’herbe, faire du sport, des activités en tous genres, sans pour autant se sentir collé(e.s) aux autres personnes. Je vous le recommande vivement pour une escapade tranquille non loin du centre-ville !

20h00: Dîner aux Empanadas La Regional
Adresse: Calle 19 #5, La Candelaria

Vous pourrez goûter les fameuses « empanadas » partout dans la capitale colombienne. En fait, il s’agit d’un petit friand en forme de croissant de lune, farci de viande, de fromage, de pomme de terre ou encore d’oeuf… Les saveurs dépendent de la région dans laquelle on le prépare. Dans les restaurants « Empanadas La Regional », chaque empanada vous coûte environ 0,60€. Les colombiens ont pour habitude de les déguster avec du « pico de gallo », une sorte d’accompagnement composé de tomates, d’oignons et de piment ou sauce piquante.

img_0370.jpg

Programme du lundi:

8h00: Petit-déjeuner à Hornitos de CityU
Adresse: Calle 20 #2-3, La Candelaria 

C’est très simple: si vous voulez petit-déjeuner à petit prix, allez à Hornitos. Si vous voulez déjeuner à petit prix, allez à Hornitos. Si vous voulez prendre un goûter à petit prix, allez à Hornitos. Si vous voulez dîner à petit prix, allez à Hornitos. Bref, vous l’aurez compris, Hornitos est une boulangerie qui propose un vaste menu, du sucré au salé, en passant par des plats chauds et frais, par des spécialités colombiennes… Vous allez adorer… et votre estomac également !

9h00: Visiter la Casa Quinta de Bolívar
Adresse: Calle 21 #4-30, La Candelaria

Au pied du téléphérique de Monserrate, c’est dans cette vaste propriété que le « libérateur » de la Colombie, Simón Bolívar, a séjourné pendant ses cinq années à la tête du pays. Le logement, divisé en plusieurs bâtiments, a été rénové, a été conservée la décoration de l’époque, ainsi que les objets qui l’embellissaient. La partie la plus agréable de la visite reste la promenade dans les immenses jardins fleuris et silencieux. Vous aurez très certainement l’impression de revenir deux siècles en arrière.

10h00: Monter au Cerro de Monserrate
Adresse: Cordillère orientale des Andes

Autrement dit, LA visite incontournable si vous êtes à Bogotá. Le site, à 3152 mètres d’altitude, vous laissera sans voix face au panorama à 360º qu’il vous offre de la capitale colombienne.

Il est possible d’y grimper à pieds, mais attention: c’est éprouvant ! Je l’ai personnellement monté une seule fois à pieds, et la montée a duré 55 minutes. Quant à eux, les guides touristiques expliquent que la durée moyenne est d’environ deux heures. Ne vous inquiétez pas, vous pourrez vous rabattre sur la montée par téléphérique. Certains colombiens l’utilisent comme chemin de croix, en le gravissant sur leurs genoux, jusque l’église du Seigneur de Monserrate, qui se trouve au sommet.

Le site comprend des restaurants, ainsi qu’un petit marché où vous pourrez acheter un thé de coca, qui vous aidera à supporter le mal des montagnes, provoqué par l’altitude exceptionnelle.  Je vous conseille d’y aller un matin, pour pouvoir admirer la vue sans nuage, ou alors le soir à 18 heures, au moment du coucher de soleil.

13h00: Déjeuner à El Corral
Adresse: N’importe quel local

C’est en quelques sortes le McDonald’s colombien, mais de meilleure qualité. Un menu qui propose un hamburger, une portion de frites et une boisson vous revient à entre 7 et 10€. Les quantités sont généreuses, et les saveurs sont différentes à celles que l’on connaît en France. Je vous recommande tout particulièrement la malteada de maracuyá en dessert.

14h00: Aller faire un tour à la Zona T
Adresse: Calle 83, El Retiro

Il s’agit d’une zone urbaine délimitée par deux rues piétonnes formant la lettre « T », d’où son nom. Vous y trouverez tous les restaurants à la mode, également une offre gigantesque de douceurs culinaires en tous genres. Beaucoup la décrivent aussi comme le meilleur endroit pour faire la fête de la capitale, puisqu’elle abrite de nombreux bars, bistrots et boîtes de nuit. De jour, vous pouvez vous y rendre pour faire les magasins. Entre le centre commercial Andino rempli de marques de luxes, et les boutiques qui l’entourent à l’extérieur, vous y plairez.

16h00: Prendre un verre à Andrés D.C.
Adresse: Calle 82 #12-21, El Retiro

Le restaurant Andrés Carne de Res est unique au monde, puisqu’on peut y manger des plats gastronomiques, au son de la musique et en dansant. N’est-ce pas tout bonnement incroyable ? En plus de cela, le restaurant a été construit dans un ancien ranch, d’où sa grande superficie. Malheureusement, il se trouve à Chía, à environ 50 minutes en voiture de Bogotá.

Mais pas de panique ! Si vous n’avez pas la chance de visiter l’original, il y en a trois autres dispersés dans la capitale, excepté le fait qu’ils sont plus petits. La nourriture  a des saveurs excellentes, le service est plutôt haut de gamme, et les prix raisonnables. Préparez-vous à danser après avoir dégusté votre plat, tout en sirotant un verre de « guaro », la liqueur typiquement colombienne !

Départ de Bogotá

______________________________________________________________________

BONUS

Si vous restez un jour de plus, ou si une des activités proposées de vous plaît pas, je vous propose trois sorties extras:

Excursion à la lagune de Guatavita (durée: 10 heures):

Le petit village de Guatavita se trouve à deux heures de bus de la capitale, un trajet qui vous reviendra à la modique somme de 3€ ! Mais le plus intéressant à visiter est la lagune qui porte son nom et qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, se trouve à Sesquile, non à Guatavita. Guatavita est en effet le nom d’un important chef muisca de l’époque. La visite est extraordinaire et vaut vraiment le détour.

Accompagnés par un guide local, d’une des tribus originelles de ce lieu, vous apprendrez que les Muiscas y vivaient avant l’arrivée des colonisateurs espagnols. Les indigènes avaient sacralisé les lagunes et s’y réunissaient lors de cérémonies religieuses. Ils y jetaient des offrandes en tous genres, notamment des pierres précieuses, pour rendre hommage à leurs dieux et supplier leur pitié. Au cours de ces rassemblements, le chef de la tribu, le « cacique », se faisait recouvrir de poussière d’or et se submergeait ensuite, pour être béni par l’eau divine. C’est ainsi que naquit le mythe mondialement connu de « El Dorado ».

Malheureusement, cette belle tradition a donné lieu à de sanglants massacres dès l’arrivée des conquistadores, qui ont voulu s’emparer des richesses enfouies au plus profond de la lagune. Une séquelle du comportement sauvage des espagnols qui ont saccagé ce lieu est toujours présente aujourd’hui: il s’agit de l’énorme entaille sur le flan de la montagne. Le guide vous présentera l’origine de cette lagune, qui n’est pas encore tout à fait claire, et vous enseignera les bases de la philosophie muisca, tout en vous expliquant la nécessité de préserver cet endroit exceptionnel.

L’énergie mystique que vous ressentirez en arrivant au sommet, après avoir traversé la dense flore du semi-paramo qui entoure le lieu saint, vous fera prendre conscience de l’importance de sa conservation.

Visite de la Cathédrale de sel souterraine de Zipaquirá (durée: 8 heures):

Il s’agit de la première merveille du pays, aussi considérée comme un exploit architectural au plan mondial. Vous l’aurez compris, cette cathédrale originale se trouvant à 50 kilomètres de Bogotá est une des destinations touristiques à ne pas manquer si vous visitez le pays. Vous parcourrez le bâtiment pendant quatre heures, et il est plus intéressant de le faire à l’aide d’un des guides audios que le personnel propose à l’entrée. Sa profondeur impressionnante, de 327 mètres, vous plongera dans une atmosphère singulière, et vous n’aurez d’autre choix que de suivre, en silence, les indications du guide audio.

L’église a en fait été construite dans une mine de sel. Le chemin de croix que vous effectuerez est dicté au rythme des changements d’éclairages et de la découverte de statues en marbre ou en sel, ce qui rend la visite encore plus mystique. Vous aurez l’impression de retourner dans le passé pour quelques heures. Le chemin de croix vous fera découvrir des recoins merveilleux, comme par exemple la chapelle construite dans les entrailles de la cathédrale.

Randonnée pour accéder à La Chorrera (durée: 8 heures):

Qui se refuserait à une courte escapade dans les montagnes entourant la capitale, à la végétation luxuriante ? À environ une heure et demie de route de Bogotá en bus, il faudra vous arrêter avant le village de Choachí. C’est l’occasion de découvrir la plus haute cascade de Colombie, ainsi que sa version miniature: « El Chiflón ». Vous pourrez passer derrière cette cascade, pour vous immerger dans l’ambiance humide de l’endroit. Il est même possible de descendre au pied de la chute d’eau pour se prendre en photo devant, ou tremper les pieds dans l’eau glacée.

Vous attend ensuite un chemin d’une durée d’environ une heure pour atteindre la grande cascade. Ce trésor naturel est haut de 590 mètres. Pendant la montée, vous passerez devant des criques et comprendrez pourquoi la Colombie est le pays possédant la seconde plus vaste biodiversité au monde. Une belle escapade, que vous ne regretterez pas, malgré les courbatures que vous ressentirez le lendemain en vous réveillant !

 

Marina

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s